Page 5 - #PSLMaVille Numéro 19
P. 5

http://www.polemploi.fr

Adda AID, Istréen en recherche d’un poste en  Sonia NASRAOUI, Istréenne en recherche d’un emploi dans l’import-export
électricité navale

Parmi eux, Sonia NASRAOUI, Istréenne,         l’obligation d’être formé pour répondre      places supplémentaires vont ainsi être
                                              notamment aux besoins des entreprises :      créées. Pour Philippe FROMENT, le
en recherche d’un emploi depuis 6 mois.       « Le métier de marin est exigeant en         directeur, c’est aussi la création d’une
                                              qualification car la mer est un élément      vingtaine de postes : « Aujourd’hui Navy
La jeune maman trentenaire a à son actif      dangereux. (…) Il y a des secteurs qui sont  Service, c’est 35 personnes. Dans
                                              véritablement pourvoyeurs d’emplois. On      quelques mois, avec l’extension du port
plusieurs          années  d’activités        peut citer 3 domaines aujourd’hui en         à sec, ce sera au moins 55 personnes.
                                              recherche de main d’œuvre : la pêche, la     Nous allons donc recruter des grutiers,
professionnelles dans les échanges            navigation de plaisance professionnelle et   des manutentionnaires ou encore des
                                              la conchyliculture ».                        secrétaires. Certains postes nécessitent
internationaux, elle a notamment                                                           une formation sur place. D’autres moins.
                                              Des recrutements à Port Saint Louis          En tout cas, toutes impliquent la maîtrise
travaillé au consulat de Syrie à Marseille.   du Rhône                                     de l’anglais. C’est indispensable, 35%
                                              D’ailleurs, cette dernière filière à Port    de notre clientèle est étrangère, donc
Titulaire d’un Bac+4 en civilisation des      Saint Louis du Rhône va dans les             pour se faire comprendre, la seule
                                              prochaines années connaître un               langue, c’est l’anglais ».
mondes arabes, elle maîtrise                  recrutement intense, comme l’explique
                                              Denis MANIAS, président de la                Des métiers de la mer qui séduisent
parfaitement les langues française et         Coopaport, la coopérative aquacole de        la jeunesse
                                              Port Saint Louis du Rhône : « Dans 6, 7      Le forum de l’emploi consacré aux
arabe. Aujourd’hui, elle aimerait travailler  ans, il va y avoir entre 10 et 15            métiers de la mer a su aussi capter un
                                              conchyliculteurs qui vont partir à la        public jeune puisque plus d’une centaine
dans l’import-export : « Ce qui               retraite. Il va falloir renouveler les       de collégiens et lycéens de Port Saint
                                              concessions conchylicoles donc on va         Louis du Rhône se sont rendus sur
m’intéresse, ce sont les échanges entre       devoir former de futurs marins, de futurs    place. Et la relève semble assurée… «
                                              conchyliculteurs. On prévoit d’ailleurs ici  Pour être marin, j’ai appris qu’il fallait
pays. Comme je maîtrise plusieurs             à Port Saint Louis du Rhône d’organiser      faire un Bac STMG. Et ça, je ne le savais
                                              des sessions de formation. Cela évitera      pas. Du coup, je vais m’orienter vers ce
langues, que j’ai un peu d’expérience, je     aux élèves d’aller au lycée de la Mer à      type de bac » annonce Anna BOURDIN,
                                              Sète, l’un des deux établissements qui       élève de 16 ans en seconde au lycée
me vois totalement travailler dans le         forment les élèves marins sur le littoral    Henri Leroy. Pour Maéva RIGAUX, élève
                                              méditerranéen ». Ces formations              de 15 ans en seconde au lycée Henri
secteur maritime. Il y a de réelles           pourraient se faire sur la zone du Mazet     Leroy « J’ai appris beaucoup de choses,
                                              où un centre de formation doit ouvrir ses    notamment sur la réparation des bateaux
perspectives d’emploi. Alors je suis          portes dans les prochains mois dans le       et sur des centres de formation
                                              cadre du projet d’aménagement du             d’apprentis et ça me plaît beaucoup. Du
venue ici pour trouver une formation qui      Mazet porté par la ville au travers du       coup je pense que je vais m’orienter vers
                                              Pôle Nautisme Mer et Développement.          un métier de la mer ! »
me permettra d’exercer dans le milieu ».      Sur la presqu'île du Mazet se trouve         La relève et le développement des
                                              d’ailleurs l’entreprise Navy Service, un     métiers de la mer sont donc assurés à
Autre profil, celui d’Adda AID, Istréen. Il   port à sec en cours d’extension. 600         Port Saint Louis du Rhône.

est électricien en bâtiment. Le

quinquagénaire a fait toute sa carrière

dans le bâtiment. Mais aujourd’hui, il a

envie de « prendre le large » en

valorisant ses compétences autrement :

« J’ai eu l’occasion de travailler plusieurs

mois sur des bateaux. J’ai adoré !

Aujourd’hui, je veux exercer mon métier

d’électricien sur des navires. Le

problème, c’est que les places sont

chères, et il n’y a pas forcément de

formation en électricité navale. En tout

cas, jusqu’ici, je n’en ai pas trouvé. Peut-

être que dans ce salon, je vais trouver

enfin cette formation ».

Est présentE sur ce salon la Direction

Interrégionale de la Mer Méditerranée.

Son représentant Mathieu Eyrard, chef

de service de l’emploi et de la formation

maritime, insiste sur la nécessité et

                                                                                                                                       #5

MARS • AVRIL 2018
   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10